Écoute en direct |

Nouvelles

Labeaume renonce au SRB

Le maire de Québec Régis LabeaumeC’est la fin du projet de Service rapide par bus tel qu’il était présenté. Le maire de Québec, Régis Labeaume, relance la discussion autour de la mobilité et admet que cette démarche pourrait prendre plusieurs années.

À mots couverts, Régis Labeaume accuse Lévis d’avoir fait dérailler un projet pour lequel elle était partie prenante depuis plusieurs années. «La décision de Lévis de se retirer du projet de SRB n’est une victoire pour personne, car elle reporte de plusieurs mois, voire de quelques années un allégement certain de la pression sur la circulation vers le centre-ville [de Québec]», a-t-il laissé tombé en fin d’après-midi, jeudi, en conférence de presse.

«Le problème, c’est que pour danser le tango, il faut être deux. On ne pouvait pas aller sur la place publique pour présenter le projet sans être certain d’avoir un partenaire (…) On a perdu le contrôle de l’agenda», a-t-il expliqué.

Constatant que l’appui au SRB a chuté de 25% en six mois, le premier élu de Québec choisit de reculer et de consulter ses citoyens.

«Nous amorçons un immense dialogue avec la population. Nous sommes à l’écoute des solutions qu’elle aura à nous proposer. Nous allons nous tricoter un système de transport collectif moderne, avec le monde, et à notre goût à Québec», dit-il, insistant sur sa volonté de trouver un consensus.

La forme des consultations publiques sera annoncée prochainement. Elles pourraient débuter aussitôt qu’en mai.

La chef de l’opposition, Anne Guérette, dénonce un gaspillage de fonds publics, estimant à plus de 15 millions de dollars l’argent consacré à l’étude du défunt projet de SRB.

Alexandre Turgeon, directeur du Conseil régional de l’environnement de la Capitale nationale et Étienne Grandmont, directeur général d’Accès transports viables, accueillent favorablement les nouvelles consultations et y voient une opportunité de développer une vision encore plus ambitieuse en matière de transports en commun.

Soyez à l’écoute de CKRL vendredi dans les émissions Les matins éphémères et On refait la une pour plus de réactions et d’analyses.

20 avril 2017