Écoute en direct |

Nouvelles

Beauport 2020 : un mois pour s’exprimer

Le Port de QuébecLe processus de consultation publique peut s’amorcer dans le dossier du projet d’agrandissement du Port de Québec, mais les citoyens et les organismes qui aimeraient s’exprimer n’auront qu’un mois pour réagir à un volumineux rapport.

L’Agence canadienne d’évaluation environnementale (ACEE) a accepté la troisième version de l’étude d’impact environnemental, qui fait 1500 pages, après avoir rabroué plusieurs fois l’administration portuaire.

Le Port de Québec peut donc aller de l’avant avec la prochaine étape, soit les consultations publiques.

Le public a jusqu’au 10 février pour faire part de ses commentaires par écrit à l’ACEE.

L’agence fédérale tiendra également une séance d’information le 31 janvier prochain à l’Hôtel Ambassadeur du boulevard Sainte-Anne, ainsi que deux audiences publiques, les 1er et 2 février, au même endroit.

De son côté, le Port de Québec entend présenter son étude au cours d’une séance d’information le 16 janvier.

Faible impact

L’étude environnementale estime que Beauport 2020 aura un faible impact sur la qualité de l’air du secteur. Le document mentionne que le port n’est que partiellement responsable de la pollution, et qu’il faut considérer d’autres sources comme les activités industrielles et urbaines.

Selon l’étude, la majorité des contaminants présents dans l’air respectent les normes en vigueur.

Rappelons que le projet prévoit l’agrandissement des quais sur plus de 600 mètres dans le secteur de Beauport, en plus d’un réaménagement de la Baie de Beauport, pour permettre l’accueil à Québec de navires plus imposants.

Le Port avance que son projet génèrera 1100 emplois permanents et des retombées économiques annuelles de 100 millions de dollars.

 

5 janvier 2017