Écoute en direct |
  • Premières loges

Nouvelles

Rediffusion sur nos ondes du débat organisé par le Conseil de la culture

Mardi soir devant une salle bondée, deux anciennes ministres de la Culture, Agnès Maltais (Parti Québécois) et Christine St-Pierre (Parti Libéral du Québec) ainsi que la représentante de Québec Solidaire, Marie-Ève Duchesne, ont débattu pendant près de 2 heures des enjeux culturels. Les thèmes suivants ont fait l’objet des échanges : les jeunes et la culture, l’accroissement du financement des activités artistiques et culturelles et la valorisation des arts et de la culture. La Coalition Avenir Québec s’est désistée quelques jours avant le débat.

Vous ne pouviez y être ? CKRL diffusera ce débat vendredi 21 mars de 10h à 12h.

Les trois participantes au débat ont souligné l’importance de discuter de culture et que celle-ci devienne un enjeu électoral. Elles se sont prêtées avec fougue et sincérité aux échanges, qui ont suscité un grand intérêt chez les nombreuses personnes qui y ont assisté. Ce premier débat sur la culture à être présenté dans le cadre de l’actuelle campagne électorale a été organisé à l’initiative du Conseil de la culture, permettant ainsi à la culture de faire son entrée dans la campagne.

 En introduction au débat, le président du Conseil de la culture, M. Marc Gourdeau, a souligné les préoccupations et attentes du milieu culturel. Il a rappelé notamment que le gouvernement du Québec ne consacre que 0,7 % de son budget annuel aux arts et à la culture. Il a aussi souligné que les conditions socio-économiques des artistes demeurent précaires (un trop grand nombre d’entre eux a des revenus qui atteignent à peine le seuil de la pauvreté) et que le financement de base des organismes culturels et des artistes stagne depuis plusieurs années.

 «Les attentes du milieu sont grandes. C’est pourquoi nous devons continuer à interpeller les pouvoirs publics afin que les jeunes aient davantage accès à la culture, que le financement de base des activités artistiques et culturelles augmente et que la culture soit davantage valorisée», a souligné Marc Gourdeau.

Source : Conseil de la culture

19 mars 2014